Quelles sont les dépenses incluses dans la pension alimentaire ?

7
Partager :

La pension alimentaire est la contribution financière que certains parents doivent verser à leurs proches dans le besoin. L’expression est généralement utilisée pour parler de la somme d’argent que devraient recevoir les enfants de parents divorcés ou séparés.

Par conséquent, le paiement de la pension alimentaire est l’une des principales obligations découlant d’un divorce. La pension alimentaire pour enfant est un paiement périodique qui doit être effectué par le parent non gardien pour aider à élever des enfants mineurs, handicapés ou économiquement dépendants.

Lire également : Comment bien élever un enfant ?

Comme il s’agit d’un droit des enfants mineurs , il est particulièrement protégé par notre système juridique. Ce régime spécial de protection le différencie du soutien compensatoire, concept à ne pas confondre avec la pension alimentaire. La pension compensatoire est celle qui est établie en faveur du conjoint qui reste inégal après la séparation ou divorce, tandis que la pension alimentaire est établie en faveur des enfants .

Qu’est-ce qu’une pension alimentaire ?

Le Code civil définit comme nourriture ce qui est indispensable pour :

A découvrir également : Quelles vitamines sont bonnes pour les dents ?

  • Moyens de subsistance;
  • Logement;
  • Vêtements;
  • Éducation et enseignement;
  • Frais de grossesse et d’accouchement.

La nourriture est comprise comme tout ce qui est indispensable à la subsistance, à l’habitation, aux vêtements et aux soins médicaux. Elle comprend également l’éducation et l’instruction du travailleur alimentaire lorsqu’il est mineur et même après qu’il n’ait pas terminé sa formation pour des raisons qui ne lui sont pas attribuables.

La nourriture inclut les frais de grossesse et d’accouchement, tant qu’ils ne sont pas couverts par d’autres moyens.

Article 142 du Code civil

Cette définition couvre globalement les coûts inclus dans la maintenance, bien qu’elle soit examinée plus en détail ci-dessous.

Pour le moment, il suffit de comprendre que l’entretien comprend les dépenses quotidiennes de base de l’enfant ou du membre de la famille. La pension alimentaire doit être versée à des enfants mineurs et les enfants plus âgés ou émancipés sans leur propre revenu pour des raisons indépendantes de leur volonté .

Il est donc important de savoir que le fait qu’un enfant atteigne l’âge de la majorité n’implique pas que son droit de continuer à percevoir cette pension soit éteint. Il est en droit de percevoir cette compensation financière tant qu’il n’a pas ses propres revenus pour des raisons qui ne lui sont pas imputables, par exemple s’il poursuit ses études.

Le montant peut être fixé dans la convention de séparation ou de divorce ou par jugement judiciaire . Cette obligation est l’une des plus contradictoires dans ces cas, principalement en raison de sa longue durée et de la tension qui existe généralement entre les ex-époux.

Pour éviter tout problème, il est conseillé de bénéficier d’une assistance juridique spécialisée lors de la rédaction de la convention de séparation ou de divorce.

Qui doit payer une pension alimentaire ?

À l’intérieur du pension alimentaire il y a deux chiffres :

  • Le débiteur de pension : il s’agit de l’aliment, qui est celui qui doit payer la pension périodiquement, généralement un parent.
  • Le créancier de la pension alimentaire : il s’agit du pension alimentaire, qui est celui qui perçoit la pension alimentaire, qui sera généralement un enfant.

Comme nous l’avons souligné, la pension alimentaire fait généralement référence à celle qu’un parent verse à l’autre après le divorce pour couvrir les frais d’éducation de l’enfant mineur commun.

En général, c’est le parent non gardien qui doit payer cette pension . Et c’est parce qu’il est entendu que le parent gardien supporte déjà les dépenses quotidiennes.

Toutefois, il convient de garder à l’esprit qu’en cas de garde conjointe, il peut également y avoir une pension alimentaire , en fonction de la situation de déséquilibre économique entre les parents et d’autres facteurs. Il ne faut pas présumer que le droit à une pension alimentaire n’existe qu’en cas de garde monoparentale.

Lorsque l’enfant est mineur, une pension alimentaire est versée au parent avec qui il vit. Toutefois, il ne faut pas comprendre que le parent qui reçoit la pension est le créancier de la pension. Il l’a accusée simplement d’être la gardienne de l’homme de la nourriture .

Il est important de comprendre cette nuance, car le parent qui reçoit la pension le fait pour le compte des enfants ordinaires et doit transmettre ces revenus dans l’intérêt des enfants communs.

Enfin, il convient de noter que l’entretien fait référence de façon plus générique au soutien entre parents. Les conjoints, les ascendants et les descendants sont tenus de fournir une telle assistance. C’est le Code civil qui régit la façon de réclamer cette prestation, et il est préférable de le faire avec l’aide d’un expert famille.

Que comprend la pension alimentaire ?

Afin de déterminer quelles dépenses sont considérées comme incluses dans la pension alimentaire, il est nécessaire de se rendre à l’accord réglementaire ou au jugement de divorce. Il est préférable de les déterminer avec la plus grande précision , car c’est le seul moyen d’éviter les différends ultérieurs.

Dans le cas où la détermination n’est pas claire ou s’il existe des différences d’interprétation, les concepts de dépenses ordinaires et extraordinaires doivent être utilisés.

Dépenses ordinaires en pension alimentaire

Les dépenses régulières sont celles qui sont prévisibles et récurrentes , telles que :

  • Logement et fournitures (électricité, eau, gaz, téléphone, Internet…);
  • Nourrir l’enfant;
  • Vêtements et chaussures;
  • Articles de toilette;
  • Frais de scolarité réguliers dans l’enseignement public : manuels scolaires, frais de scolarité, frais d’association de parents;
  • Frais médicaux couverts par la santé publique;
  • Frais de loisirs ordinaires, y compris le téléphone portable.

Ils sont considérés comme inclus dans l’allocation d’entretien, sauf convention contraire, ce qui signifie que le conjoint gardien ne peut pas demander plus d’argent à son ancien partenaire pour les payer.

Dépenses extraordinaires de pension alimentaire

Parmis les dépenses extraordinaires qui sont imprévisibles et finales figurent quelques-uns qui sont nécessaires (par exemple, une intervention médicale rapide ou orthodontie) et d’autres activités inutiles (telles que les activités parascolaires).

Comme ils sont exclus de la pension alimentaire, le conjoint gardien peut demander à son ancien partenaire de payer 50 % des dépenses extraordinaires.

La nécessité ou non de la dépense détermine si le consentement de l’autre conjoint doit être demandé ou non. En cas de litige, le tribunal peut être saisi pour que le juge autorise la dépense.

Comment la pension alimentaire est-elle calculée ?

Le montant de la maintenance dépend d’un certain nombre de facteurs. Par exemple, le nombre d’enfants et leurs besoins, le lieu de résidence et la propriété des parents. Il est mis à jour chaque année (généralement conformément à l’IPC) et une modification peut être demandée si un changement fondamental de la situation familiale le recommande.

La pension alimentaire est fixée en fonction du revenu du parent qui doit le payer, des coûts approximatifs que chaque enfant peut accumuler et du nombre d’enfants qui le recevront. Cette fixation est objective et, bien qu’il y ait accord entre les parties, il est possible de déterminer le montant convenu par les deux parties, il est également vrai qu’en cas de divorce litigieux, ce sera le juge qui le fixera selon les critères susmentionnés.

L’intervention du Procureur pour mineurs dans l’examen et l’approbation des montants fixés comme pension alimentaire en tant que sûreté que les mineurs sont correctement protégés est très importante.

En général, l’outil CGPJ est utilisé, qui permet de calculer la procédure de pension en vertu de :

  • Type de garde;
  • Nombre d’enfants;
  • Année en cours;
  • Lieu de résidence de l’enfant.

Le montant jeté par cette demande est généralement pacifique, mais dans chaque cas, un bon avocat de la famille pourrait défendre des chiffres plus ou moins élevés dans l’intérêt de son client. Il ne faut pas oublier que la protection spéciale que notre loi accorde à cet avantage signifie qu’elle ne dépend pas de la capacité d’emprunt. En outre, dans certains cas, il pourrait saisir des montants qui ne seraient pas en principe saisis.

Par conséquent, contrairement à la pension compensatoire, vous ne pouvez pas manquer de payer cette prestation en raison de mauvaises conditions économiques, et vous devez toujours respecter la pension minimale.

Comment procéder si la maintenance ne peut pas être payée ?

La pension alimentaire ne peut manquer d’être payée volontairement . Cela signifie que si, à un moment donné, la personne obligée de payer une pension alimentaire souffre d’une mauvaise situation qui fait que le paiement de la pension convenue ou imposée devrait être soumis au tribunal pour demander une modification des mesures définitives .

Il est important de mentionner que la pension non payée peut être réclamée par les canaux exécutifs . En outre, le refus de payer peut même constituer un délit d’abandon de la famille en vertu de l’article 227 du Code pénal. Cette infraction survient lorsque l’entretien ou le soutien compensatoire n’est plus payé :

  • Pendant 2 mois consécutifs.
  • Ou pendant quatre mois non consécutifs.

Pour modifier, suspendre ou mettre fin à une pension alimentaire, il est nécessaire de se rendre à la procédure judiciaire de modification des mesures. Cette procédure devra démontrer que les circonstances dans lesquelles la maintenance précédente a été calculée ont définitivement changé .

Autres que les situations dans lesquelles une procédure de modification ou de résiliation de la pension alimentaire peut être utilisée sont celles dans lesquelles la situation financière du conjoint gardien augmente ou les besoins des enfants diminuent . L’accès au marché du travail est un exemple de ces deux cas.

Quand la pension alimentaire s’éteint-elle ?

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient à tort, la pension alimentaire ne se termine pas avec l’âge de la majorité des enfants . Par conséquent, il sera nécessaire de demander sa résiliation lorsqu’il est jugé qu’il n’y a plus d’obligation de le payer . En attendant, il est préférable de continuer à inscrire la pension alimentaire dans le compte de l’ancien partenaire, surtout si cela est déterminé par l’alliance ou la peine de séparation.

Il convient de garder à l’esprit que la pension alimentaire pour enfants, bien qu’elle ne s’éteigne pas automatiquement lorsque les enfants atteignent la majorité ne peut pas durer éternellement, sa disparition étant liée au moment où l’indépendance économique est atteinte.

« Parfois, une limite de temps est fixée, parfois une limite basée sur un objectif (terminer les études, trouver du travail…). Il ne faut pas perdre de vue le fait qu’il s’agit d’une obligation des parents, mais la jurisprudence ne garantit pas que les enfants en profitent et qu’ils prolongent indéfiniment le droit de la percevoir par leur inaction. » Elena Crespo Lorenzo , avocate spécialisée en droit de la famille.

Les circonstances qui permettent l’extinction de la pension alimentaire sont les suivantes :

  • Mort de l’homme de la nourriture ou de l’agent alimentaire;
  • Que l’enfant encourt en raison d’un déshéritage, augmente sa succession, obtient un emploi ou ne le fait pas en raison d’une inconduite ou d’une absence de demande;
  • Que l’héritage du contraint de payer est tellement réduit qu’il ne peut pas répondre aux besoins alimentaires sans négliger ses propres besoins . Dans ce cas, il est possible d’opter pour la suspension de l’obligation, mais pas du fait de sa résiliation.
  • L’absence de relation entre le parent et l’enfant , pour des raisons imputables uniquement à l’enfant.

Vous recherchez un avocat spécialisé en droit de la famille ?

Nous vous aidons à trouver un avocat spécialisé en droit de la famille dans votre région. Nous disposons d’un vaste réseau d’avocats collaborateurs dans toute l’Espagne. Choisissez dans quelle région

Partager :