Quel légume dois-je donner à un bébé de 4 mois ?

9
Partager :

Il existe de nombreux aliments que votre bébé ne devrait pas manger avant d’avoir atteint un certain âge, pour diverses raisons. Certains peuvent provoquer une allergie. Avec d’autres, vous risquez de vous étouffer et d’obstruer les voies respiratoires. Nous les listons ici et expliquons, dans chaque cas, quels aliments sont interdits aux bébés de moins d’un an.

1. Lait de vache

Si votre enfant doit compléter l’allaitement avec un biberon, vous ne devriez jamais lui donner de lait de vache avant l’année de sa vie. Pourquoi ? Parce que la muqueuse de l’intestin du nouveau-né est encore immature et que le lait de vache – riche en protéines – peut le sensibiliser et provoquer des réactions allergiques.

A lire en complément : Quels sont les droits réservés aux héritiers ?

De plus, chez les enfants de moins de 12 mois, le lait entier, provenant de vache ou d’autres animaux (chèvre, mouton), peut provoquer une perte de globules rouges dans l’intestin, ce qui est l’une des causes de l’anémie chez les nourrissons.

Ce n’est que lorsqu’il aura plus d’un an qu’il pourra boire du lait de vache entier et, à partir de 2 ans, partiellement écrémé.

Lire également : Comment prendre rendez-vous pour la retraite ?

2 et 3. Fraises et kiwis

Deux fruits délicieux, qui apportent également beaucoup de vitamines et de minéraux. Cependant, ils ne conviennent pas aux bébés de moins de 12 mois, car ils peuvent provoquer des allergies, en particulier chez les enfants sensibles ou ayant des antécédents familiaux d’allergie. Après l’année, vous pouvez les manger en toute sécurité.

4. épinards

Il est conseillé de ne pas l’incorporer avant l’âge d’un an, en raison de sa teneur élevée en nitrates, dangereuse pour le bébé.

Au cours des premiers mois de la vie, l’estomac ne produit pas assez d’acide, ce qui favorise la colonisation des bactéries dans la partie supérieure de l’intestin grêle. Ces bactéries peuvent transformer les nitrates présents dans les légumes en nitrites, qui sont extrêmement nocifs pour la santé. Pourquoi ? Parce qu’ils transforment l’hémoglobine – une protéine dans le sang responsable du transport oxygène dans les poumons- dans la méthémoglobine, une substance qui cause des difficultés respiratoires. Les plus touchés par cette complication, appelée méthémoglobinémie, sont les bébés de moins de six mois, car leur corps ne dispose toujours pas des enzymes essentielles pour inverser le processus.

5. Poissons et crustacés

Le poisson est un aliment très sain, riche en protéines de haute qualité, en lipides insaturés, en acides gras oméga 3, en vitamines, en sels minéraux (iode, calcium, phosphore et magnésium) et en purines. Mais les enfants sensibles peuvent avoir des allergies, tout comme les mollusques et crustacés. Par conséquent, offrez-lui seulement à partir d’un an.

6. Blanc d’oeuf

Vous pouvez utiliser le jaune dans des préparations cuites à partir de neuf mois, mais le blanc ne doit être incorporé qu’après l’année : en raison de sa teneur élevée en albumine et en autres protéines, il peut provoquer des allergies aux enfants sujets.

7. Légumes-feuilles

brut Sources de fibres inégalées, voici la recommandation de ne pas les donner avant l’année : plus de 5 grammes de fibres par jour peuvent interférer avec l’absorption du zinc, du fer et d’autres minéraux. Par conséquent, vous ne pouvez les manger qu’à partir de 12 mois.

Chaque fois que vous préparez des salades de feuilles ou d’autres aliments crus, veillez à les laver soigneusement et à plusieurs reprises sous le robinet, sans les submerger. Il s’agit de l’une des mesures de base pour prévenir les maladies d’origine alimentaire.

8. saucisses

Il n’est pas conseillé d’offrir ces chorizo et boudin noir – deux classiques du gill argentin. à un bébé de moins d’un an.Le boudin noir est l’un des aliments les plus riches en fer et fournit autant de nutriments que la viande, mais vous ne pouvez le manger qu’à partir de 12 mois, toujours bien cuit, en enlevant la peau et les parties dures.

Lorsque vous achetez ce type de saucisses, gardez à l’esprit l’origine : je n’ai choisi que des produits livrés avec la nutrition réglementaire étiquetée, en spécifiant les données de l’établissement de production (RNE). C’est le seul moyen de s’assurer qu’ils ont été soumis aux contrôles bromatologiques appropriés.

10. Tomate

Riche en eau, potassium, magnésium, vitamines C, B1, B2 et B5 et en caroténoïdes, comme le lycopène (pigment qui lui donne sa couleur rouge caractéristique), la tomate appartient au groupe des aliments pouvant provoquer des allergies aux enfants sensibles. Ne l’offrez donc pas avant que votre enfant n’ait atteint l’âge d’un an.

La consistance et la taille des aliments doivent toujours être proportionnelle à l’âge du petit.

11. Raisins entiers

Ils sont riches en glucides, magnésium, phosphore, potassium, carotènes et vitamines C, groupe B et acide folique. Cependant, en raison de leur forme et de leur taille, ils peuvent vous étouffer. Vous pouvez donnez-leur, mais en morceaux, sans peau et sans graines. Seulement à partir de 3 ans, vous pourrez les manger entiers.

Quelque chose de similaire se produit avec la pomme en morceaux. Source de fibres, de vitamines C, B1, B2 et B6, ainsi que de potassium et de phosphore, votre bébé peut en manger à partir de 6 mois, mais seulement râpé ou cuit. Jusqu’à l’âge de 3 ans, ne lui donnez pas de pomme (ou de nourriture dure) en morceaux parce qu’il peut s’étouffer.

12.

Miel C’est l’un des aliments les plus sains de la nature. Mais les enfants de moins d’un an ne devraient même pas l’essayer, car il peut provoquer le botulisme, une maladie neurologique grave causée par l’action d’une toxine qui « fabrique » Clostridium botulinum. Le miel peut contenir des spores de ce micro-organisme qui, lorsqu’elles pénètrent dans l’intestin encore immature du nourrisson, libèrent la toxine qui déclenche la maladie.

Le spectre de gravité du botulisme infantile va des formes légères aux formes fulminantes et mortelles. C’est pourquoi vous ne lui offrez jamais de miel, même pas sur la sucette. Attendez qu’il ait au moins un an : il ne peut que commencer à le manger. Jusqu’à 12 mois : interdit.

Ne lui offrez jamais de miel, même pas sur la sucette. Ce n’est qu’après un an de vie que vous pourrez commencer à le manger.

13. Aliments très collants

Le beurre, le nutella, les guimauves ou le dulce de leche, en raison de leur consistance, peuvent rester coincés dans le pharynx et provoquer l’étouffement du bébé. Ne l’offrez pas avant qu’il ne soit plus grand.

14. Noix

Les fruits secs sont riches en énergie, en acides gras, en vitamines B, en phosphore, en fer, en cuivre, en potassium et en protéines. Mais ne les donnez pas à votre bébé avant l’âge de 3 ou 4 ans, car non seulement ils risquent de s’étouffer, mais ils peuvent également provoquer des allergies et des crampes.

15.

Chocolat Il est exquis et apporte beaucoup d’énergie, de graisse et protéines. Cependant, votre bébé devra attendre un an pour en profiter, car s’il est prédisposé, cela peut provoquer des réactions allergiques.

16. Bonbons durs, sucettes et gomme

à mâcher Gardez à l’esprit qu’ils ont une teneur élevée en sucres qui ne fournissent que des calories « vides », manquant de nutriments. Par conséquent, même les plus grands devraient les manger avec parcimonie. Mais surtout, les enfants ne doivent pas les manger avant l’âge de 3 ou 4 ans, en raison du risque d’étouffement.

17. Pop-corn

Contrairement aux bonbons, le pochoclo est une source de glucides et ne contient pas de graisses de mauvaise qualité ni d’excès de sel ou de sucre. Cependant, il est extrêmement dangereux jusqu’à l’âge de 3 ans, car le petit peut s’étouffer très facilement.

Conseillé par : Dr Mariana Moretti – pédiatre et spécialiste de la nutrition.

Tous droits réservés vers NowMom® 2021

Partager :